Travailler son karma 2

Suivre ce lien pour accéder à notre premier article d'introduction et trouver vos karmas.

Rappel :
Une dette karmique vient de nos différentes incarnations durant lesquelles nous avons accumulé des expériences, fait des choix profitables pour nos vies futures et également des erreurs ou des abus qu’il nous faut réparer. Il existe quatre sortes de dettes karmiques signalées par les nombres : 13, 14, 16, 19.

Un karma est une leçon de vie à apprendre. En numérologie, on trouve les karmas dans "la table d'inclusion" lorsqu'un nombre est manquant. 


NOMBRE 2 : L'ASSOCIATION

Comprendre et travailler la leçon de vie sur le 2.

Comment réagit un karma 2 : vous êtes trop fusionnel avec le conjoint et/ou trop distant. Vous lui en demandez beaucoup et dans un même temps, pour ne pas "l'étouffer", vous êtes trop distant(e). Le conjoint y voit un désintérêt de votre part, peut vous traiter de "glaçon" et cela risque de finir par une séparation. 
Dans votre entourage professionnel, c'est la même histoire : on vous reproche votre  manque d'implication, votre côté "hautain" et distant alors que votre attitude n'est pas due à un manque d’intérêt.

Comment travailler le karma 2 : 
Prenez conscience que ce n'est pas une incapacité mais un manque d'apprentissage.  
Autrement dit, à tout moment, vous pouvez apprendre à vous comporter autrement.

Dans le couple : ne soyez pas dans les extrêmes. Pour connaitre votre façon de vous comporter avec le conjoint, écoutez ses commentaires "Tu m'étouffes !" "Arrêtes de me coller !" ou bien "Tu ne t’intéresses pas à ce que je fais." "Tu n'es jamais disponible." "Tu te tiens loin de moi."
Comprenez que si chacun dans le couple a un karma sur le 2 et se comporte de manière distante, vous n'allez pas vous voir souvent ! 
De même pour deux comportements fusionnels... à un moment donné, la fusion provoque une explosion !
* Apprenez à être moins fusionnel en faisant des activités personnelles, sans le conjoint, sous peine de perte d'identité et de soumission. Évitez les SMS toutes les 10mn "t'es où ?" "Qu'est ce que tu fais ?"
* Apprenez à être moins distant en organisant un petit repas, en ayant des attentions qui montrent que vous vous intéressez à l'autre. Commencez à envoyer quelques gentils SMS n'ayant aucun rapport avec "pense à ramener le pain !".

Dans le travail : même si votre poste vous permet d'être indépendant, vous œuvrez sur la même planète que les autres ! Arrêtez de vous comporter de façon individualiste. Commencez à vous intégrer un minimum dans ce que font vos collègues. S'ils organisent un séminaire, faites l'effort d'y participer et si vraiment vous ne voulez pas, n'oubliez pas de les remercier chaleureusement et de valoriser le travail qu'ils auront fourni. 
Vous avez un problème de hiérarchie et des difficultés à vous associer. Apprenez l'esprit de collaboration. La hiérarchie ne se résume pas à : "soit c'est moi, soit c'est l'autre qui commande !" Chacun peut donner son avis et en discuter. Le chef tranche parce qu’il faut une décision finale mais la discussion préalable peut aboutir sur des résultats intéressants.

Dans tous les cas, travaillez votre impatience qui est due au manque de dosage entre trop ou trop peu.

Recette : un peu de glaçon sur la fusion... ça ne vous rendra pas "tiède", ça vous rendra modéré(e) !


Auteur : Pascale J.M.