Les dettes karmiques... Qui sont-elles ? Où se cachent-elles ?

Un dette karmique est, au choix en fonction des sensibilités de chacun, un passif psychologique à libérer ou une dette d'une vie antérieure. 
A ne pas confondre avec les Karmas. (voir article sur les Karmas)

Les dettes karmiques contrairement aux karmas ne sont pas des nombres réduits à un chiffre mais des sous-nombres composés de deux chiffres.
Il y en a quatre : le 13, le 14, le 16, le 19.
Dans ces quatre nombres, le 1 représente l'individu, l'égo, soi-même. L'addition du 1 avec le nombre qui suit représente les domaines dans lesquels nous avons des choses à comprendre, à dépasser et à régler.  

1+3 = 4 Le travail
1+4 = 5 Les sens, la liberté
1+6 = 7 La foi, l'affectif
1+9 = 10/1 L'égo

Où les trouver ?
Elles se repèrent partout dans le thème et notamment :
- Dans le Chemin de Vie (date de naissance).
- Dans le nombre de Personnalité (avec tous les prénoms, nom de naissance et nom d'usage pour une femme mariée).
- Dans le nombre de lettres constituant la Personnalité.
- Dans le nombre de l’Élan Spirituel (voyelles du 1er prénom + voyelles du patronyme) 
- Dans le nombre de Réalisation (consonnes du prénom + consonnes du nom)
- Dans le nombre d'Expression (Prénom + Nom)
- Dans le Nombre de Vie (Chemin de Vie + nombre d'Expression).
...

Quelle est leur signification ?

Dette karmique sur le 13 :  
C'est notre égo (1) face à l'extérieur (3) : Il y a eu négligence dans le travail, notre organisation, notre façon de nous structurer (4).

Comportement antérieur : Nous avons souvent laissé les autres agir à notre place et négligé notre travail. Insouciance, instabilité, négligence, paresse...

Manifestation :  Nous avons l'impression que nous fournissons beaucoup d'efforts pour peu de résultats. Nous pouvons nous sentir accablés par la tâche à accomplir. Le renoncement, la paresse et l'amertume surviennent souvent.

Comment réparer : Il est conseillé de s'appliquer à s'organiser, de se structurer et être consciencieux dans le travail, le foyer et sur le plan matériel. A chaque jour suffit sa tâche ! Apprendre la persévérance, ne pas se disperser, viser l'objectif et maintenir le cap.
Peut également indiquer une relation de peur à la mort (13 du tarot) qu'il faudra surmonter (surtout s'il y a un karma sur le 7). 

Dette karmique sur le 14 : 
C'est notre égo (1) face à notre structure (4) : Il y a eu négligence face à la gestion de notre liberté (5).

Comportement antérieur : Nous avons abusé de notre liberté et de celle d'autrui par des comportements excessifs, insouciants et impulsifs : sexe, alcool, drogue, violence...

Manifestation : Cette dette amène souvent un changement constant et de l'instabilité dans notre vie. Les transformations sont radicales et subites quels que soient les domaines (affectif, professionnel, matériel). Possibilité de dépendance (drogue, alcool, toutes formes de vices...)

Comment réparer : notre liberté commence là où fini celle des autres ! Apprendre à gérer sa liberté en étant conscient que chaque action entraine une réaction. 
Tempérer les ardeurs. Mettre de la discipline dans les actions.

Dette karmique sur le 16 : 
C'est notre égo (1) face aux responsabilités (6) que nous avons face à nous-même : Il y a eu négligence face à la loyauté (7).

Comportement antérieur : Les sentiments des uns et des autres ont été ignorés, notamment ceux du conjoint(e). Le comportement a été égocentrique, irresponsable.

Manifestation : Déceptions affectives. L'impression de vivre des histoires d'amour impossibles, défendues. Éventuel effondrement physique, psychologique, financier et/ou personnel.

Comment réparer : reconsidérer les bases du couple. Apprendre à calmer l'égo, à être humble. Avoir du respect envers l'autre (surtout s'il y a un karma sur le 2) et les autres. Ne pas être égoïste ni méprisant.

Dette karmique sur le 19 :  
C'est notre égo (1) face à notre humanisme (9) : Il y a eu abus de pouvoir, un caractère excessif, dominant, égoïste, intransigeant, jaloux... (1).

Comportement antérieur : Il y a eu un abus d'autorité, de pouvoir. Le comportement a été dominateur, impulsif, arriviste et manipulateur...
Peut signifier également un reliquat de dette(s) impayée(s). 

Manifestation : Beaucoup d'égocentrisme et d'impatience entrainent une réaction de recul de la part des autres. Nous voulons mettre les autres à contribution en permanence. Nous avons l'impression d'être incompris. Nous sommes des victimes tiraniques.

Comment réparer : Apprendre à agir seul. Faire preuve d'humanisme, de tolérance, de générosité et de respect envers les autres. Apprendre à entrer en contact et interagir avec les personnes de l'entourage. Apprendre à bien utiliser le pouvoir et ne pas se servir des autres pour son propre intérêt (surtout d'il y a un karma sur le 8).




Auteur : Pascale J.M.