Le rituel de psycho-magie ou rituel de re-programmation.

Comme nous l’expliquons dans notre article sur le « Biodécodage », pour tendre vers la guérison, il est important de soigner :

     * les blocages transgénérationnels 
     * Les trois corps
- Le corps physique en privilégiant si possible, les médecines naturelles
- Le corps émotionnel avec la compréhension
- Le corps spirituel avec la réconciliation

Bien des personnes, y compris nous-mêmes, pratiquent depuis longtemps ces rituels de "reprogrammation", mais il est vrai qu'Alejandro Jodorovski les a baptisés plus joliment : «Rituels psychomagiques».
Pour entrer en contact avec l'inconscient, il faut essayer de parler son langage et comprendre comment il fonctionne.
L'inconscient parle clair. Il ne parle pas le double sens ni l'ironie.
L'inconscient s'exprime par symboles. Il est composé non seulement de mots, mais aussi d'actes, d'images, de sons, d'odeurs, de saveurs ou de sensations tactiles. Il nous parle à travers les rêves, les maladies, les signes de la vie...
Il porte en lui les mémoires de tout ce qui fait notre être, nos expériences personnelles autant que les expériences qui nous sont transmises par nos ancêtres qu'elles soient bonnes ou mauvaises.
Lorsqu'elles sont bonnes, cela s'apparente à des dons, à des facilités à accomplir les choses, à la chance...
Lorsqu'elles sont mauvaises, on parle de malchance, de casseroles que l'on traine...

Continuons à cultiver ce que l'on a de bon et parlons de ce qui a été traumatisant.

Comment fonctionne un rituel de psychomagie et à quoi sert-il ?

Un rituel de psychomagie est un acte physique, matériel qui parle à l'inconscient afin d'annuler un acte antérieur et de le remplacer par une "nouvelle mémoire" permettant une ouverture positive vers le futur.
L'idée est de provoquer un changement dans la mémoire, tant dans les images que dans les sensations qui les accompagnent.
Nous avons deux sortes de mémoires : celles qui nous appartiennent parce que nous les avons vécues (dans cette vie ou une autre) ; celles qui ne nous appartiennent pas car elles nous ont été transmises psychiquement par le clan familial afin de compenser ou de réparer une situation traumatisante vécue antérieurement.
Les deux demandent à résoudre les actes traumatisants de départ mais également les croyances familiales ou personnelles qui en ont découlés.
Voici un exemple de croyance familiale formée à la suite d'un acte traumatisant : l'arrière grand-mère, enceinte de six mois, a fait une fausse couche le jour du 14 juillet. la croyance qui peut en découler est un stress irrationnel ce jour-là lorsqu'une femme de la famille est enceinte. Tant qu'un rituel d'annulation ne sera pas effectué, le 14 juillet représentera le danger de perdre un enfant.

L'inconscient accepte la réalisation symbolique et métaphorique.
Pour lui, une photographie EST la personne photographiée ; il considère une partie comme le tout. C'est pour cela que les sorciers réalisent leurs envoûtements sur des cheveux, des ongles ou des morceaux de vêtements de leurs victimes potentielles et sur des représentations physiques comme des poupées de cire.
Lors de constellations familiales, on se rend compte qu'une personne qui accepte d'interpréter le rôle d'un parent provoque chez le patient des réactions profondes, comme si celui-ci se trouvait devant le personnage réel.

Pour parvenir à un bon résultat, la personne qui réalise l'acte doit se libérer de la morale imposée par sa famille et son environnement social-culturel.

Un acte se défait par un autre acte. Il est donc indispensable d'effectuer un acte rituel symbolique afin de faciliter la résolution des problèmes personnels ou de l’arbre familial. Imaginer la résolution du problème ou en parler n'est pas suffisant, ce n'est que le début du processus.

Concernant les mémoires personnelles, les images que nous conservons sont accompagnées de la perception que nous avons eu au moment où nous avons vécu ces expériences.
Lorsque nous nous souvenons de nos parents tels qu'ils se sont comportés dans notre enfance, nous le faisons du point de vue de l'enfant que nous étions.
Il est donc important, dans un premier temps, de retrouver ces sensations, de se remettre à la place de cet enfant. (Lorsque les actes ont été très traumatisants, ce n'est pas facile).
Ensuite, prendre de la distance, analyser la même situation avec des yeux d'adultes afin de devenir son propre guérisseur ; transformer ces manifestations du passé en les restituant dans le présent, dans notre égo d'adulte.

Créer un rituel de psychomagie.
 
Les rituels psychomagiques doivent être crées « sur mesure » pour correspondre à la situation, au caractère et à l'histoire de la personne et de sa famille.
Il sera d'autant plus efficace si la personne qui le réalise fait quelque chose qu'elle n'a jamais fait auparavant.
Plus cet acte sera difficile à réaliser plus les bénéfices obtenus seront grands.
On doit toujours terminer le rituel psychomagique de manière positive.

L'acte psychomagique se veut transformateur.
* Lorsque vous enterrez des objets, des vêtements, des photographies ayant servi à libérer de vieilles souffrances, pensez à planter un arbre, un arbuste fleuri, des fleurs... ou à laisser des graines pour les oiseaux... Tout ce qui dit que la vie reprend le dessus de manière positive.
* Si vous exprimez votre colère en déchirant une photo, en cassant un objet appartenant à celui qui vous a maltraité, en crachant sur une tombe, en écrivant une lettre à une personne (vivante ou décédée), en allant vous exprimer directement devant une personne... pensez ensuite à proposer un second acte qui permettra de faire repartir la vie de façon positive : écrire le mot "paix" ou "amour", apporter des fleurs, des gâteaux...

N'oubliez pas que nous sommes reliés au Tout. Lorsque commence un rituel psychomagique, il se produit une mystérieuse relation entre la tentative individuelle et le monde extérieur. L'univers sait ce qu'il va se passer et met à notre disposition l'instant favorable pour réaliser l'acte. Cela implique qu'il n'y aura pas de témoin gênant, que le temps et les circonstances s'y prêteront. Cela implique également qu'il est libérateur pour vous et pour les autres, que vous ne serez plus tout à fait pareils et que les autres ne vous verront plus tout à fait comme avant.