Voyance et Vatican : l'ironie !

Il y aurait plusieurs éthymologie pour le nom de "Vatican" qui sont particulièrement intéressantes voire ironiques, voyez plutôt :

* Viendrait de "Vaticanium" et plus exactement "Vatis" signifiant "devin" ou "voyant". 
Sous le règne de l'Empereur romain Tibère, l'art de la divination était  interdit à Rome même. Ce délit était passible de la confiscation des biens et de l'exil. Ceux qui pratiquaient l'art de la divination déménagèrent alors pour s'installer de l'autre côté du Tibre, à l'emplacement actuel du Vatican.

* Viendrait de "Vaticum", une ville étrusque. 
La religion des Etrusques serait issue d'une révélation faites aux hommes par la nymphe Begoe.

* Viendrait de "deus Vaticanus", littéralement un « dieu prophétique ». 
Le dieu Vaticanus, faisant partie du panthéon Romain, présidant aux vagissements des jeunes enfants et dont le temple était construit sur l'ancien site de "Vaticanum", la colline du Vatican.

Il est étonnant de voir à quel point les lieux ont une âme mais pas d'à priori.
Les cycles se suivent mais ne se ressemblent pas : après la prépondérance de la féminité, l'influence des voyants et des devins, la gloire aux enfants, voici la domination des hommes avec les prêtres et les curés dont leur religion ne leur permet d'avoir ni femme, ni enfant (d'ailleurs aucun enfant ne nait officiellement dans la cité du Vatican) et qui ne prône pas la divination.

C'est la continuité dans la différence.