Grosses ?... A quel point ? !!!



Gustave Courbet La jeune baigneuse 1866

Aujourd’hui, je viens prendre la défense des kilos que les « grosses » ont en trop ! 
J’ai des copines et des amies qui sont rondes, en surpoids, enrobées, potelées, « costauds »… mais pas grosses ! Car elles n’aiment pas ce mot !
A toutes celles (et ceux) qui sont en surpoids et n’entrent pas dans les canons actuels de la beauté (c’est-à-dire maigre) et qui par le fait, se disent et se croient moches… je dis : « revoyez votre dictionnaire des synonymes » ! Que je sache, « gros » n’est pas synonyme de « moche » ! 
De plus, tournez-vous vers Gustave Courbet, le peintre, il vous expliquera qu’en d’autres temps, les potelées étaient à l’honneur.

L’obsession de vos kilos en trop n’a qu’une conséquence qui peut être préjudiciable, c’est sur votre santé. 
Pour le reste, passons en revue ce qui n’a rien à voir avec votre poids.


  • Le sex-appeal, le charme. Être grosse ne veut pas dire que vous ne puissiez pas être féminine. Je connais des minces qui ressemblent à des camionneurs et qui font peur aux hommes.

  • Trouver la taille d’un tee-shirt ou d’une robe qui vous plait dans un magasin. Les minces ont le même problème. Elles ne trouvent pas toujours la bonne taille, la bonne coupe, le bon prix, la bonne couleur…. Arrêter de vous boudiner dans des affaires trop petites qui relèvent vos bourrelés. Le numéro sur l’étiquette n’est là qu’à titre indicatif. Si ça vous gène de voir écrit « 56 » au lieu de « 40 », coupez l’étiquette. Ne prenez pas non plus trois tailles de plus pour vous camoufler. Vous ne cachez rien, on remarque très bien quelqu’un de mal fagoté !                Coco Chanel disait : "Tout est une question de longueur." Pensez-y !

  • Les couleurs de vos habits.  Si vous mettez du noir associé à du bleu marine et du bordeaux foncé, vous n’êtes pas grosse, vous êtes en deuil ou en mode camouflage ! Trouvez vos couleurs (soit chaudes, soit froides), celles qui vous mettent en valeur. Qu’elles soient soutenues ou pastels, tout est une question de nuance.

  • Les accessoires. Évitez d’aller en soirée avec un sac à dos fourre-tout ! (si si, je l’ai vu !) Votre sac à main n’est pas fait pour trimballer vos kilos, vous pouvez donc porter une pochette !

  •  Trouver un mec. Mis à part les homosexuels, les hommes aiment les femmes, pas les hommes ! Conduisez-vous en femme même si vous avez une carrure d’homme. Quand un homme vous regarde et vous sourie, ce n’est pas pour se moquer systématiquement de vous. Rendez-lui un sourire car ce n’est pas lui qui est obsédé par vos kilos ! Si vous ne vous aimez pas, cela ne veut pas dire qu’il ne vous trouve pas agréable à regarder.

  • Trouver un travail.  Une voix chaleureuse, des compétences, une tenue correcte et agréable, une bonne dose de bonne humeur n’a jamais empêché de trouver un travail même avec des kilos en trop. Angela Merkel est loin d’être mince… Je voudrais juste savoir qui est son couturier !!!! C’est un massacre !

  •  Avoir des amis. Ceux qui vous côtoient pour se mettre en valeur parce que vous êtes grosses et pas eux, ne sont pas des amis. Vos amis vous aiment avec ou sans vos kilos, avec ou sans une jambe en moins… Si vous êtes une emmerdeuse, ce ne sont pas vos kilos qui les rebutent, c’est votre caractère !

  • Faire du sport. Vos kilos ne vous empêchent pas de faire du sport, ils sont au contraire une bonne excuse pour ne pas bouger !

  •  Sortir en soirée. Non ! Vous n’allez pas boucher l’entrée du restaurant ou de la boite de nuit ! Par contre, habillez-vous un peu sexy ! Histoire de profitez du charme de vos compagnons présents.


Alors, à partir d’aujourd’hui, trouvez d’autres excuses pour ce que vous ne voulez pas faire mais de grâce, arrêtez d’accuser vos kilos !