Se soigner et guérir

Se soigner est une démarche qui amène vers la guérison.

Se soigner c'est prendre soin de soi avec attention et application.

Lorsque vous consultez un médecin, vous devenez un patient. En explorant les mots, on se rend compte du  malentendu.


Voyez plutôt !

Consulter c'est rechercher des renseignements, demander l'avis de quelqu'un sur quelque chose de précis, chercher, compulser, interroger, questionner, référer, regarder, se reporter. A aucun moment il n'est fait mention d'autorité, ou de pouvoir de décision de la personne que vous consultez.

Le patient, dans le domaine de la médecine, est la personne qui reçoit une attention médicale ou à qui est prodigué un soin.
Mais ça se corse quand on apprend que ce mot provient du participe présent « patiens » de « pati » en latin, signifiant « celui qui endure », « celui qui souffre ».
Être patient, dans la locution courante, c'est attendre passivement.
Et là, stop ! Se faire aider pour arrêter de souffrir... d'accord. Se référer à une personne compétente dans un domaine, ok !
Mais pourquoi attendre passivement d'endurer une maladie et laisser les autres prendre des décisions
à notre place ?
C'est comme leur donner le pouvoir de décider si l'on doit être heureux ou pas, si l'on doit vivre ou pas.
Devenons autre chose que des patients lorsque nous sommes malades.

Devenons actifs de notre guérison. Et surtout, soyons les premiers à y participer !

La guérison se fait à trois niveaux

La guérison physique demande que l'on soit partie prenante en choisissant un bon médecin, si possible spécialisé dans les thérapies naturelles.

La guérison psychique par la psychosomatique de la maladie, c'est-à-dire comprendre pourquoi et comment la maladie est arrivée, évacuer le problème psychique.

La guérison spirituelle et émotionnelle qui passe par la compréhension de l'émotion ressentie ayant provoqué une réponse de la biologie du corps, l'acceptation sans le jugement puis la réparation par un acte psycho-symbolique pour se réconcilier avec soi-même donc avec les autres et avec la vie. Et enfin, peut-être, le pardon (pardonner ne veut pas dire excuser). Surtout, ne jamais chercher à pardonner "absolument", tant que l'on n'est pas prêt. Cela amènerait une impossibilité qui créerait de la culpabilité... Ce serait ajouter un problème à un autre problème !

"Je peux me faire soigner, je suis la seule (le seul) à pouvoir me guérir."

Auteur : Pascale J.M.